Des représentations spectaculeuses : analyse de l’accumulation d'effets spectaculaires dans le mélodrame fantastique (1791-1798)

Collection

Fonds des mémoires

Citation

Dancoisne, Baptiste, “Des représentations spectaculeuses : analyse de l’accumulation d'effets spectaculaires dans le mélodrame fantastique (1791-1798),” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed November 17, 2019, https://octaviana.fr/document/24053865X.

About

En 1791, à la sortie de Lodoïska, comédie héroïque mêlée de chant de Fillette-Loraux, une dame commente : « Il y a du pathétique dans cet opéra : j’ai senti…- Ma foi, repartit un plaisant, moi je n’ai senti que la fumée. » Voilà résumé, en deux mots, le problème que pose l’usage d’effets spectaculaires à la scène : à trop vouloir saisir émotionnellement le public par des moyens grandioses, le spectateur éclairé ne voit que l’artificialité de la machine théâtrale.

Le goût du public pour la multiplication d’effets spectaculaires s’accentue après la Révolution française. Cette tendance se concrétise dans le mélodrame fantastique qui propose moult apparitions. Cette esthétique du grand spectacle pourrait être considérée, selon un terme utilisé dès le XVIIIème siècle, comme « spectaculeuse ». C’est-à-dire qu’elle propose un assemblage de tous les arts pour représenter, mais, à trop vouloir montrer, la représentation devient pompeuse.

Creator

Dancoisne, Baptiste

Contributor

Poirson, Martial (Sous la direction de)

Source

Paris 8

Date

2018/06

Identifier

24053865X

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de(s) l'auteur(s) ou ayant-droit(s)

Index

Arts de la scène et du spectacle vivant

Domain (Dewey)

791 Représentations scéniques