One, two, three, Viva l'Algérie ! : allers-retours identitaires des supporters français de parents algériens

Citation

Touil, Nabila, “One, two, three, Viva l'Algérie ! : allers-retours identitaires des supporters français de parents algériens,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed September 18, 2020, https://octaviana.fr/document/2019PA080002.

About

Les travaux menés en France enrichissent la recherche sur la thématique du football et de l’immigration, avec un investissement du questionnement autour de l’expression et de la revendication identitaire. Cet objet est investi depuis deux décennies, notamment par les historiens puis par les sociologues. Il s’agit le plus souvent de questionner le rôle du football dans l’exacerbation des identités, mais aussi des couleurs endossées par les joueurs d’origine immigrée pour véhiculer ou promouvoir les sentiments d’appartenance. Nous nous sommes intéressés à la dynamique et à la créativité identitaire chez les Français de parents algériens dans leurs pratiques de « supporters à distance » lors des compétitions footballistiques. Notre travail interroge les processus d’identification et observe des « allers-retours » identitaires. Par cette expression est désigné un processus rien moins que linéraire, qui varie selon les conjonctures et les évènements survenant dans la vie des individus. Il s’agit de comprendre les symboles et les formes mobilisés dans les énoncés et les discours de nos enquêtés, qui enclenchent le mécanisme de déclinaison ou de déclaration de telle et/ou telle identité. Notre thèse montre que les « allers-retours » identitaires, particulièrement sensibles aux conjonctures successives, sont lestés du poids de l’histoire franco-algérienne qui traverse l’histoire de l’immigration en provenance de l’ancienne colonie. La représentation de la guerre d’Algérie est omniprésente ; mémoire de la colonisation et mémoire de l’immigration se croisent, produisant des représentations influentes. Le passé de l’Algérie et de la France est l’un des contextes où les identifications sont mises en scènes, se confrontent et se négocient entre persistance de certaines représentations coloniales, conflits de légitimité, voire de loyauté, et quête de reconnaissance. L’incertitude des statuts, des rôles, des identités sur fond de mémoires à la fois refoulées et/ou stéréotypées rongent comme une gangrène. Notre approche n’est pas éloignée de celle qu’entraîne la notion de « droit à la différence » popularisée dans les années 1980 après la mobilisation des descendants de l’immigration maghrébine. Mais nous rectifions le « droit à la différence » en l’élargissant à l’idée d’une propension à une identité multiple. Partant de l’idée que l’identité est d’abord un récit de soi, une convocation de la subjectivité qui s’exprime comme « identité narrative » au sens de Paul Ricœur, nous analysons les significations que les supporters donnent, en tant qu’acteurs, à leur pratique de supportérisme. Ces significations sont plurielles, les acteurs font appel au répertoire identitaire qu’il leur est loisible de convoquer, ce qui donne une succession de définitions dont le déroulé dépend des conjonctures. Selon l’approche interactionniste, l’identité est le résultat des interactions sociales qui prennent place au cours d’actions situées. Notre recherche se déroule dans plusieurs espaces-temps : celui de la rue et des espaces de rencontre à l’occasion d’évènements footballistiques ; celui de la page facebook de l’équipe algérienne ; celui de correspondances par email, sur le temps long, avec des supporters qui ont accepté ce mode de communication. L’analyse des énoncés et des trajectoires d’identification constitue le cœur de notre recherche, permettant de saisir à quel point les constructions identitaires sont labiles et dynamique, et combien le besoin de communion et de reconnaissance est puissant parmi ces jeunes « issus de l’immigration ».

French researchers contribute to increase knowledge on football and immigration, investing the field of identity expressions and claims.  This object is quite looked at for two decades, notably by historians, then by sociologists. It most often comes to question the role of football in the exacerbation of identities, but also colours endorsed by the players of immigrant origin to convey or promote feelings of belonging. The thesis points out the dynamics and the creativity of identity construction processes among French young people of Algerian origins in their “remote supporting” practices in football competitions. Our work examines processes of identification and observes the fluctuations of identities. By “fluctuating identities”, we mean that the process is totally non-linear; and varies according to circumstances and events occurring over the individuals’ life course. We intend to enlighten the symbols and forms mobilized in the statements and narrations of our respondents, which enable the declination of such or such identity mechanism. Our thesis shows that the fluctuations in identity construction are particularly sensitive to successive conjunctures, and are charged with the weight of Algerian history that runs through the history of immigration from the former colony. The representation of the Independence war is pervasive; memory of colonization and immigration memory meet, producing influential representations. The past of Algeria and France is one of the contexts where identities are staged, where confrontations and negotiations take place between persistence of colonial representations, conflicts of legitimacy or loyalty, and quest for recognition. Statutes, roles, identities are challenged as memories are clouded by repressed or stereotypical visions; uncertainty gnaws like gangrene. Our approach is not far from the one that leads to the notion of "right to difference", popularized in the 1980s after the mobilization of the North African immigration offspring. But we rectify the "right to difference" by extending the idea of a propensity for multiple identities.Starting from the idea that identity is primarily a self-storytelling conveying subjectivity expressed as "narrative identity" in the sense of Paul Ricœur, we analyse the meanings that supporters give to their practice when supporting their team. These meanings are multifaceted; actors rely on available identity reference repertoire which delivers definitions depending on circumstances. According to the interactionist approach, identity is the result of social interactions taking place during “located actions”. Our research is conducted in many space-times: meeting in public spaces and bars as football matches take place, the Algerian team Facebook page, long-term email correspondence with fans who have accepted this mode of communication. The analysis of the statements and the trajectories of identification is the heart of our research, to capture how labile and dynamic identity constructions are, and how powerful the need for communion and recognition is among these young people "with immigration background".

Subject

Supporterisme Immigration Algérien Français Football Identification Algérie France

Creator

Touil, Nabila

Contributor

Lévy-Vroelant, Claire (Sous la direction de)

Source

Paris 8

Date

2019/02/11

Identifier

2019PA080002

Is Replaced By

2019PA080002

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de(s) l'auteur(s) ou ayant-droit(s)

Index

Sociologie

Domain (Dewey)

301 Sociologie