L'universitarisation de la formation infirmière : nouveaux savoirs, nouveaux profils d'étudiants et infirmiers

Citation

Rigot, Sylvie Dibon, “L'universitarisation de la formation infirmière : nouveaux savoirs, nouveaux profils d'étudiants et infirmiers,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed July 19, 2019, https://octaviana.fr/document/2018PA080043.

About

En formation infirmière, la mise en place du référentiel universitaire a entrainé une modification du recrutement des étudiants, de leurs parcours en formation et des professionnels formés. La majorité des étudiants en réussite sont issus de filières générales et en proportion moindre en promotion professionnelle. D’autres étudiants, majoritairement issus de filières technologiques, ont des difficultés pour entrer dans la formation, la suivre, voire ne peuvent être diplômés. Cette recherche a visé à identifier les causes de ces différences. Elle s’est centrée sur les rapports aux savoirs et à l’écriture des étudiants Un corpus de données a été constitué: écrits d’évaluation des étudiants (unité d’intégration, travail de fin d’étude) et entretiens auprès d’étudiants et de professionnels « nouveaux diplômés » et « recruteurs ». La mise en relation des analyses des corpus confirme l’accroissement par l’universitarisation des inégalités scolaires identifiées dans le secondaire du fait des contenus des formations menant aux différents baccalauréats. La construction de la différenciation au sein de la formation actuelle tient dans une large mesure à la confrontation entre les pratiques institutionnelles et les différences de « rapport à » (au savoir, au langage, à l’écrit et à l’écriture, mais aussi au métier) chez les étudiants, différences liées à leurs modes de socialisation scolaires ou non scolaires. Ainsi, le référentiel de formation universitaire n’a que partiellement atteint les effets escomptés par l’acquisition de nouveaux savoirs et une réflexion différente sur la posture professionnelle. En revanche, le rapport à l’écrit est resté une difficulté majeure pour certains étudiants. Elle montre que cette situation n’est pas irréversible. Une meilleure formation des formateurs ainsi qu’une clarification de leurs missions permettraient de prendre en compte dans la formation les obstacles qu’une partie des étudiants rencontrent. Cependant, cette mesure prise isolément semble insuffisante. En effet, il est aussi essentiel d’interroger l’évolution des compétences attendues par la profession, et au-delà la nécessité de former un seul profil de personnel soignant.

The introduction of the university curriculum framework into nursing training has led to a change in the recruitment of students, their training courses and the type of professionals it trains. The majority of successful students come from general high school pathways and a smaller number are retraining. Other students, mostly from technology pathways, have difficulties being accepted onto, following, or finally graduating from the training course. This research has aimed to identify the causes of these differences, and focused on the students’ approach to knowledge. A corpus of data was compiled: written student assessments (integration unit, final year research paper), interviews with students, “newly qualified” nurses and "recruiters". Comparing the analyses of corpus confirms the increase, due to university, in educational inequalities which are identified in secondary school owing to the course content leading up to the different baccalaureates. The existence of this differentiated within the current training programme is largely due to the confrontation between different institution’s teaching practices and the differences in “approach towards” (knowledge, language, writing, but also the profession) that is taken by the students as well as differences linked to their type of social interaction, in or out of school. In this way, the university training syllabus has partially achieved the desired effect through the acquisition of new knowledge and a different way of thinking about the profession. The attitude towards writing remains a major difficulty for some students.  It is shown that this situation is not irreversible.  Better training of the training staff, as well as clarification of their task, would make it possible to take into consideration the difficulties experienced by some students during their training. However, this measure alone would seem insufficient. Indeed, it is also essential to evoke the evolution of the skills expected by the profession, and subsequently the requirement to train only one kind of health carer profile.

Subject

Universalisation Formation professionnelle Étudiant Infirmier Inégalités sociales Inégailtés scolaires Professionnalisation Formateurs

Creator

Rigot, Sylvie Dibon

Contributor

Bautier, Élisabeth (Sous la direction de)

Source

Paris 8

Date

2018/09/24

Identifier

2018PA080043

Is Replaced By

2018PA080043

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de(s) l'auteur(s) ou ayant-droit(s)

Index

Sciences de l’éducation

Domain (Dewey)

370 Education. Ouvrages généraux et divers. Principes