L'essor de l'art typographique hébraïque à Amsterdam du XVIIème siècle face au déclin des imprimeries juives sur le territoire de la République de Pologne : liens réciproques

Citation

Krzemińska Bendowska, Magdalena, “L'essor de l'art typographique hébraïque à Amsterdam du XVIIème siècle face au déclin des imprimeries juives sur le territoire de la République de Pologne : liens réciproques,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed October 21, 2020, https://octaviana.fr/document/2015PA080146.

About

Le développement de l’art typographique juif à Amsterdam au XVIIe s. a été étroitement lié au déclin de la production de livres juifs en Pologne, dû, en principe, aux règlements restrictifs imposés par le Conseil des Quatre Pays. Les imprimeurs juifs d’Amsterdam ont bénéficié de cette situation en contribuant à l’essor des imprimeries hébraïques aux Pays-Bas. Les imprimeries séfarades et ashkénazes d’Amsterdam travaillaient sur commande et avec l’assistance des juifs polonais. C’était la publication simultanée, par les imprimeries d’Uri Feibush et de Joseph Athias, de deux traductions différentes de la Bible Hébraïque en yiddish qui a été la plus grande entreprise éditoriale réalisée à Amsterdam et destinée au marché polonais. Les livres juifs étaient publiés aux Pays-Bas également par des imprimeries chrétiennes. L’imprimerie de Caspar Steen, produisant exclusivement pour le marché polonais, en constitue un exemple.Après la faillite des imprimeries juives dans les villes royales de Cracovie et de Lublin, l’imprimeur d’Amsterdam Uri Feibush, en 1692, a ouvert une nouvelle imprimerie à Żółkiew, ville privée du roi Jean III Sobieski. Un autre juif polonais, Sabbataï Bass de Kalisz, ayant appris le métier de typographe à Amsterdam et y ayant acquis l’expérience, en 1689 a fondé, à Dyhernfurth en Silésie, une imprimerie publiant pour les besoins des juifs polonais. Ce n’était qu’après la dissolution du Conseil des Quatre Pays, à la fin du XVIIIe s., que le mouvement éditorial en Pologne a connu une véritable renaissance. La fondation de nombreuses nouvelles imprimeries juives a repoussé les imprimés d’Amsterdam des marchés polonais et international du livre.

The development of Jewish printing in Amsterdam in the 17th century was strictly related to a decline of Jewish books production in the Commonwealth of Poland mainly caused by the restrictions imposed by the Council of Four Lands (Vaad Arba Aratzot). Jewish printers from Amsterdam took advantage of this situation and launched in the Netherlands a multitude of Hebrew printing houses. Amsterdam printing shops, both Sephardic and Ashkenazi, worked on commissions from Polish Jews and with their help. The greatest publishing endeavor undertaken in Amsterdam and intended for the market in the Commonwealth of Poland was a concurrent printing by the houses of Uri Fayvesh and Joseph Athias of two different Yiddish translations of the Hebrew Bible. In the Netherlands, Jewish books were also printed by Christian printers, like the shop of Casper Steen, who produced exclusively for the Polish market.Following the collapse of Jewish printing houses in the royal towns of Kraków and Lublin, Amsterdam printer Uri Fayvesh opened in 1692 a new printing house in Żółkiew, the private town of king John III Sobieski. Another Polish Jew, Shabbetai Bass from Kalisz, who acquired printing skills and experience in Amsterdam, created in 1689 in Dyhernfurth, in Silesia, a shop supplying Polish Jews. It is only after the dissolution of the Council of Four Lands at the end of the 18th century that printing in the Commonwealth of Poland really expanded. The many new printing houses then created began to drive out Amsterdam prints from the Polish and international markets.

Subject

Littérature hébraïque

Creator

Krzemińska Bendowska, Magdalena

Contributor

Kouts, Gidéon (sous la direction de)

Source

Paris 8

Date

2015/05/21

Identifier

2015PA080146

Is Replaced By

2015PA080146

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de(s) l'auteur(s) ou ayant-droit(s)

Index

Études juives et hébraïques

Domain (Dewey)

490 Autres langues indo-européennes