Temporalité et espace en langue seconde

Collection

Sciences du langage

Citation

Demagny, Annie-Claude, “Temporalité et espace en langue seconde,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed October 21, 2020, https://octaviana.fr/document/171657357.

About

L’expression du mouvement fait l’objet de nombreuses études dans le domaine de l’espace. Peu de travaux ont examiné l’interaction de ce domaine avec celui de la temporalité en psycholinguistique. La thèse aborde deux questions : comment la spatialité et la temporalité sont imbriquées dans le discours ; l’incidence des propriétés spécifiques des langues dans l’acquisition d’une langue seconde. L’analyse tient compte des différences typologiques entre l’anglais et le français, dans le domaine de l’espace (cadrage satellitaire vs. verbal). De plus, la thèse teste plusieurs hypothèses concernant l’émergence de la morphologie verbale en L2. L’analyse porte sur des productions d’adultes anglophones apprenants du français, comparées à celles de natifs des deux langues, dans deux tâches centrées sur le mouvement provoqué. Les locuteurs de l’anglais expriment systématiquement la cause et la manière dans le verbe, et la trajectoire dans la constellation du verbe principal, qui devient le centre sémantique de l’expression de bornes temporelles. Les locuteurs du français montrent des variations dans l’expression des composantes du mouvement provoqué, située soit dans le verbe soit dans sa constellation, variations qui sont en partie liées à la contrainte d’expression de la télicité dans le verbe. Les apprenants encodent cause et manière dans le verbe, et peu la trajectoire et bornent le plus souvent les événements par la morphologie verbale au premier niveau. Avec le développement de la L2, ils intègrent graduellement les schémas de la langue cible. Enfin, les résultats montrent que le contexte discursif joue un rôle dans le choix de la morphologie verbale par tous les locuteurs.

A growing number of studies have examined the expression of motion events in the spatial domain. However, few have focused on how this domain interacts with the domain of temporality, including during second language acquisition (SLA). The thesis aims to address two main questions: how space and time are interrelated; whether language-specific properties have an impact on the SLA. Particular attention is placed on the implications of typological factors in English and French (as satellite- vs. verb-framed languages) in the spatial domain. In addition, the thesis tests several hypotheses concerning the emergence of verbal morphology in SLA. The analyses examine the acquisition of French by English adult learners by means of two tasks that served to elicit verbalizations about motion events. English natives speakers show the lexicalization pattern of S-framed languages: they encode manner and cause in the verb, and path in the network of the verb, where utterances are often bounded. French native speakers show variations in the distribution of these three main components of motion events as a result of the boundary constraint that is typical of verbs in V-framed languages. The learners express cause and manner in the verb and express at first localisations. At the first level of proficiency, they bound their utterances by means of verbal morphology. With the development of their L2, they gradually integrate the lexicalization pattern of the target language. Finally, discourse context plays an important role in how all speakers use verbal morphology. It shows how learners partially integrate the spatial and verbal markings of the L2 to express motion in discourse.

Subject

Psycholinguistique -- Langues Langues -- Espace et temps dans le langage

Creator

Demagny, Annie-Claude

Contributor

Hickmann, Maya (sous la direction de)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 2, TH3157

Date

2013

Identifier

171657357

Is Replaced By

2013PA083533

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur

Index

Sciences du langage

Domain (Dewey)

410 Linguistique générale