Analyse historique, politique et sociologique de la conversion au judaïsme

Citation

Dayan, Rafaël, “Analyse historique, politique et sociologique de la conversion au judaïsme,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed December 13, 2019, https://octaviana.fr/document/167245287.

About

Le sujet de recherche concerne la question de la conversion au judaïsme, considérée comme l'un des principaux problèmes qui préoccupe la société juive en Israël et dans la diaspora depuis la fondation d'Israël. Le problème de la conversion est aujourd'hui la base des litiges et des relations tendues entre les factions religieuses et les courants laïcs du monde juif. Dans la première partie de notre étude, nous avons décrit le processus de la conversion à travers l'histoire, depuis l'époque biblique et talmudique jusqu'au Moyen Age. Nous avons examiné également les questions juridiques relatives à la conversion, le statut du "converti" dans la société hébraïque ainsi que l'évolution et la création de la législation concernant la conversion par les maîtres de la Halakha. La deuxième partie de notre étude porte sur la question de la conversion au judaïsme à l'époque moderne ainsi que sur les dissensions existantes entre les différents courants du judaïsme. Le problème de conversion a surgi dans les années 90 lors de la vague d'immigration en provenance de l'ex-Union soviétique lorsque les autorités ont constaté que la plupart des immigrants n'est pas défini comme Juifs selon la Halakha. En outre, notre étude a analysé "la Loi du Retour", considérée comme la base de la conception sioniste concernant le caractère juif de l'État d'Israël qui accorde le droit d'immigrer à chaque Juif. Notre étude a examiné spécifiquement la question "Qui est Juif" en présentant la définition religieuse ainsi que l'interprétation laïque de cette question en indiquant les modifications survenues dans la loi du retour La troisième partie de notre étude est consacrée aux conceptions et aux positions des courants laïcs concernant la question des relations entre l'État et la religion, tout particulièrement le problème de la conversion. En outre, nous avons examiné le processus de conversion effectué par le "judaïsme progressiste" (les réformistes) et celui du mouvement conservateur. La conclusion de notre étude traite des différentes propositions pour résoudre le problème de la conversion tout en conservant le caractère du collectif juif en Israël et dans la Diaspora. Nous avons exposé également des propositions pour atténuer les tensions entre les différents courants du judaïsme sur la question de la religion et l'État en procurant la modification de la loi du retour et celle de la loi sur la nationalité.

The subject of the study at hand is religious conversion, which is considered to be one of the central problems that Jewish society, in Israel and the Diaspora, has faced since the establishment of the State of Israel. It constitutes, today, the basis of the discord and tension between religious factions and the secular community in Israel. The first section of the study reviews conversion to Judaism through the ages, from Biblical times through the Talmudic period and up to the Middle Ages. The study also examines issues tangential to conversion itself: the social standing of the convert in the Jewish community and the course of Halakhik [Jewish edicts] development by the Sages regarding conversion. The second section addresses issues in conversion in the modern period and debate between various Jewish religious factions in thwe wake of the wave of immigration to Israel from the former Soviet Union where, as it turns out, most of the immigrants were not Jewish by Halakhik definition. In addition, the essay examines Israel's Law of Return, a cornerstone of Zionism's attitude regarding the Jewish properties of the State, which stipulates that every Jew has the right to repatriate to Israel as a citizen. The study focuses on the Halakhik definition of “Who is a Jew” and the implications of that definition in the secular-nationalistic sphere and recounts the amendments made to that law. Part three of the paper portrays the philosophies and approaches of secular Jews regarding matters of church and state focusing primarily on conversion. It goes on to examine the conversion procedures in Progressive [Reform] Judaism and the approach of Conservative Judaism to the subject. The summary weighs the various proposals to solve the conversion issue while preserving the spirit of the Jewish Collective in Israel and the Diaspora. The essay also proposes ideas to assuage the tensions between elements in Israel's society over issues of church and state addresses, as well, amending the Law of Return and the Law of Citizenship [“The Nationality Law]

Subject

Judaïsme conservateur Judaïsme réformé Identification (religion) Religion et État Conversion Laïcité

Creator

Dayan, Rafaël

Contributor

Kouts, Gidéon (sous la direction de)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 2, TH3055

Date

2011

Identifier

167245287

Is Replaced By

2011PA083431

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur

Index

Etudes juives et hébraîques

Domain (Dewey)

296 Judaïsme