Théorie d'articulation de moments appliquée à la relation ville-nature : le cas de la "rambla" de Montevideo

Collection

Architecture

Citation

Vallarino Katzenstein, Ana, “Théorie d'articulation de moments appliquée à la relation ville-nature : le cas de la "rambla" de Montevideo,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed May 20, 2019, https://octaviana.fr/document/145517039.

About

Nous prenons la condition humaine, en tant que trilogie espèce / individu / être social, comme articulation de nos recherches. Sélectionner dans une thématique, les composants basiques ainsi que trouver la façon dont ils se lient entre eux et avec d'autres, en trouvant leur équilibre dans une globalité spatiale, temporelle, affective et axiologique est la vocation de notre théorie. Ceci est essentiel pour étendre un réseau d'appui qui organise conjointement la compréhension, l'étude, les représentations, les sens, les vécus et les modifications d'une réalité. En particulier nous avons appliqué la "théorie d'articulation de moments" à la relation ville / nature, prenant le paysage comme analyseur et en la mettant à l'épreuve avec un cas type, l'avenue côtière (rambla) de Montevideo. Nous proposons une dialogique dynamique pour aborder la complexité de la réalité, en commençant par la définition nécessaire d'une unidualité primaire, représentée par des paires de forces opposées et complémentaires qui, conjuguées avec des distances, génèrent des "moments" dont l'équilibre s'obtient en articulant de différents plans. L'opposition complémentaire originale est la considération de l'homme dans et hors de la nature. Dans notre cas, suit celle de cette dernière avec la ville. Nous formulons donc l'existence d un processus récursif où sont fondamentaux les différents niveaux d'interaction entre homme et milieu, ainsi que s'occuper de l'équilibre sur chaque plan et dans la globalité, en voie d'obtenir la réussite dans l'essence humaine et environnementale à long terme.

We have taken the human condition, insofar as it is a trilogy: species / individual / social being, as an articulation for our searches. The selection, within the subject matter of the basic components and finding the way they relate among themselves and with other components, discovering their balance in a spatial, temporal, affective and axiological global situation, is the vocation of our theory. This is essential in order to weave a supportive network that organizes together understanding, study, representation, meanings, experience and changes in a situation. In particular we have applied the "theory of linking moments" to a city / nature relationship, using the landscape us an analyst and testing it with a practical example: that of the Montevideo Sea Front Avenue or promenade, the rambla. We propose a dynamic dialogue to address the complexity of the situation, starting from the necessary definition of a primary dual unity, represented by pairs of opposing and complementary forces that, conjugated with distances, give rise to "moments" whose balance is achieved by linking different levels. The original complementary opposition is the consideration of man in and outside nature. This is followed, in our case, by that of nature with the city. Thus we formulate the existence of a process of resources, where the various levels of interaction between man and the environment are fundamental, in addition to addressing balance at each level and globally with the aim of achieving success in the long term, in a human and environmental essence.

Subject

Villes Architecture du paysage Écologie humaine Philosophie de la nature

Creator

Vallarino Katzenstein, Ana

Contributor

Le Dantec, Jean-Pierre (Sous la direction de)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 2, TH2672/1, TH2672/2 & TH2672/3

Date

2008

Identifier

145517039

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur

Index

Architecture. Option Paysage

Domain (Dewey)

720 Architecture