L'enfant, l'École et la crise de la Modernité

Citation

Frère Dubost, Marie-Hélène, “L'enfant, l'École et la crise de la Modernité,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed August 9, 2020, https://octaviana.fr/document/137814240.

About

Au coeur de la double question de l'assujettissement - obéissance et liberté - qui structure la Modernité, une théorie de la pratique scolaire que nous analysons à partir des textes des historiens de l'éducation, d'un corpus législatif, et de textes institutionnels participe de manière privilégiée à la construction du sujet que définit l'idée centrale d'autonomie. Dès lors l'homme est homme par l'éducation, ouvrant à l'Ecole la voie d'une normalisation spécifique, par intériorisation de la norme, qui fait du sujet libre et raisonnable l'assujetti d'un pouvoir. Mais l'Ecole moderne qu incarne en majesté l'Ecole républicaine, révèle ici son talon d'Achille. Elle doit répondre à la crise de la culture humaniste qui est à son principe, tension qui prend toute sa mesure avec le rayonnement des théories qui, dès la fin du XIXe siècle, cherchent à établir les impasses des philosophies du sujet et attaquent, dans la déclinaison du relativisme, l'idée d'universel. Lorsque dans ce contexte vient croiser le développement de l'individualisme qui dissout l'enfance dans l'auto-affirmation de l'individu-enfant, et lorsque s'exaspèrent les revendications égalitaires qui obèrent la relation éducative comme relation d'autorité, l'Ecole est saisie par le doute. Car la difficulté à laquelle l'action éducative a le sentiment d'être aujourd'hui confrontée est alors imputée à la crise de l'autorité de l'Ecole, à laquelle fait écho une idéologie éducative qui collabore à problématiser la transmission, faisant ainsi obstacle à la démocratisation de l'accès aux savoirs dont souvent cette idéologie se revendique explicitement.

At the heart of the issue of double question about subjection, - obedience and freedom which structures Modernity, a theory of school practice that we analyse from educational historians' works, a legislative corpus and institutional texts, is taking part in a privileged way in elaboration of the subject defined as the main idea of autonomy. Therefore, the man is man through education, and this clause opens up to the School the establishment of a specific principle of normalization, by internalizing standard, which is the subject as free and rational subject of a power. But modern School that republican school brilliantly personifies here reveals his Achilles heel. It must meet the crisis of humanistic culture that is principle, which takes its full potential with the spread of theories which, from the late nineteenth century, seek to establish the dead philosophies of the subject and attack in the declination of relativism, the idea of universal. When in this context is the development of individualism, which dissolves children in self-affirmation of the individual child, when egalitarian claims exacerbate and burden educational relationship as the relationship of authority, the School is seized by doubt. Because the difficulty educational action is facing today, is attributed to the crisis of the authority of school, crisis echoes an educational ideology that works to problematize transmission, that makes obstacle to the democratization of access to knowledge that this ideology is often claimed explicitly.

Subject

Postmodernisme Démocratisation de l'enseignement Éducation des enfants Relations maître-élève Éducation

Creator

Frère Dubost, Marie-Hélène

Contributor

Bautier, Élisabeth (sous la direction de)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 2, TH2584

Date

2008

Identifier

137814240

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur

Index

Sciences de l'éducation

Domain (Dewey)

370 Education. Ouvrages généraux et divers. Principes