La question régionale en Angleterre

Citation

Bailoni, Mark, “La question régionale en Angleterre,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed October 15, 2019, https://octaviana.fr/document/133378691.

About

La dévolution, réforme clé des années Blair, est restée inachevée. Tout le territoire du Royaume-Uni n’a pas bénéficié d’une décentralisation des pouvoirs et de la création de gouvernements régionaux élus. L’Angleterre, 85% de la population britannique, n’a pas été concernée la modernisation constitutionnelle. La dévolution à géométrie variable inachevée a créé des déséquilibres institutionnels et politiques entre les nations du Royaume-Uni, qui pourraient à terme dégrader les relations internes et remettre en question l’unité du pays. En effet, l’Etat britannique est confronté à de profonds bouleversements identitaires, notamment en Angleterre. Pour prolonger le processus de dévolution, la régionalisation politique anglaise était présentée comme la solution idéale par les pouvoirs publics. Cependant, les électeurs du Nord-Est ont refusé une telle réforme en 2004. Ainsi, bien qu’elle soit découpée en régions, l’Angleterre n’a pas connu de régionalisation politique contrairement aux autres grands Etats européens. Le rôle des entités régionales reste purement administratif et fonctionnel. Elles sont le cadre privilégié pour les politiques d’aménagement et de développement économique des territoires, ainsi que pour l’organisation du service public au Royaume-Uni. Le Nord-Est est un exemple pertinent pour étudier la question régionale en Angleterre. Le concept de région intéresse particulièrement les acteurs politiques et économiques locaux. C’est aussi le seul territoire où un mouvement régionaliste identitaire a vu le jour. L’idée de région est ainsi au cœur de réflexions géopolitiques très complexes, sur l’avenir de l’Angleterre et du Royaume-Uni tout entier.

The devolution, a key-reform of the Blair mandates, is an unfinished business. The territory of the United Kingdom has not wholly benefited from a decentralisation of powers and the establishment of elected regional governments. England, 85% of British population, has not been concerned by the constitutional modernisation. Thus, although it is devided in regions, England has not profited from a political regionalisation like other major european states. The role of regional units remains strictly administrative and functional. They are the privileged framework for planning and economic development of territorial policies, as well as for the management of public service in the United Kingdom. The unfinished assymetric devolution has created institutional and political imbalances between the British nations, which could eventually damage the internal relations and question the unity of the country. Indeed, the British state is confronted with deep identity evolutions, particulary in England. To extend the process of devolution, the english political regionalisation was presented as the best solution by the authorities. Nevertheless, North-East voters refused such a reform in 2004. North East is a relevant case to analyse the regional issue in England. The concept of region interests particulary the local political and economic stakeholders. This is also the only territory where a regionalist political movement was born. The idea of region is thus at the heart of very complex geopolitical reflections on the future of England and the United Kingdom as a whole.

Subject

Décentralisation administrative Régions administratives Géopolitique

Creator

Bailoni, Mark

Contributor

Giblin-Delvallet, Béatrice (sous la direction de)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 2, 2455TH

Date

2007

Identifier

133378691

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur

Index

Géographie. Mention Géopolitique

Domain (Dewey)

910 Géographie générale. Voyages
320 Science politique : l’Etat et le gouvernement