La politique à travers Lautréamont

Collection

Philosophie

Citation

Evcan, Nusret Sinan, “La politique à travers Lautréamont,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed April 25, 2019, https://octaviana.fr/document/133306348.

About

La présente thèse est une tentative de discerner le noyau philosophico-politique de l'oeuvre de Lautréamont : Les Chants de Maldoror et les Poésies. Prenant départ de l'aveu de Maldoror n'y a t-il pas longtemps que je ne me ressemblais plus, nous aboutissons d'abords à la nature dénaturée de l'animal-humain. Comment, par quel force, par quel déséquilibre la nature cède sa place à une dénature chez les animaux-humains ? Le pouvoir du virtuel. Pourtant la raison de l'homme toute seule ne suffit pas à expliquer la magie de la ruse. La fusion d'un excès instinctuelle à cette raison qui à la fin crée une raison instinctuelle amplifie les injustices et les inégalités que les instincts animaux pourraient créer toute seule. La politique et l'amour, deux parmi les quatre procédures événementielles de vérité d'Alain Badiou, entrent en scène juste à ce point. Pour ceux qui considère la politique comme la scène de la compétition libre des pouvoirs soutenus par des raisons instinctuelles des animaux-humains, Badiou oppose la politique du trans-humain. Une politique du collective prenant son pouvoir de l'événement et d'un sujet qui s'y inclut en retirant son identité de sa trace (la trace de l'événement). La politique n'est politique que quand elle aspire la justice et l'égalité. Maldoror, à son côté, assoupi dans son obscurité post-réactive, pense à la cruauté de ses semblables, à ces isards humains sans les quels son esprit et son coeur n'aurait peut être pas été contaminé par le venimeux fusion de la raison et de l'instinct. Après une nuit sans sommeil il sera surpris peut être de se retrouver encore une fois dans son enfance, et pourquoi pas aussi dans un univers de l'amour et de la justice ?

This thesis tend to depict the political and philosophical core of Lautreamont s work: The Chants of Maldoror and the Poems. Taking departure from Maldoror s confession Haven t been long time that I do not resemble myself? we first explore the de-naturalized nature of the human animal. How, through which force and which disequilibria the nature leaves its place to the unnatural? The power of the virtual. However, the reason of man can not explain alone the magic of cheating. The fusion of an instinctual excess with that reason creates at the end an instinctual reason amplifying the injustices and inequalities that animal instincts could have created alone. The politics and the love, two of the four truth procedures of Alain Badiou enter the scene just in that point. To those considering politics as the scene of the free competition of the powers supported by the instinctual reason of the human animals, Badiou opposes a trans-human politics. A collective politics taking its power from the event and from the subject inscribed in it deriving its identity from its trace (the trace of the event). The politics can be called politics only when it aspires for justice and equality. Maldoror at his coin, half sleepy in his post reactive obscurity, thinks about the cruelty of his kind, about those human Izards without which his spirit and his heart would perhaps not be contaminated by the poisonous fusion of the reason and the instinct. After a sleepless night he would perhaps be surprised to find himself once again in his childhood and why not in a universe of love and justice?

Subject

Instinct Raison Animalité (philosophie) Centre (science politique)

Creator

Evcan, Nusret Sinan

Contributor

Badiou, Alain (sous la direction de)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 2, 2456TH

Date

2007

Identifier

133306348

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur

Index

Philosophie

Domain (Dewey)

100 Philosophie et disciplines connexes