Sociologie du rap français

Collection

Sociologie

Citation

Barrio, Sébastien, “Sociologie du rap français,” Bibliothèque numérique Paris 8, accessed September 19, 2019, https://octaviana.fr/document/124492134.

About

Cette thèse retrace l'histoire récente de la musique rap en France, en appui avec la théorie de l'expérience de Shusterman, notamment de son ouvrage "L'art à l'état vif, la pensée pragmatiste et l'esthétique populaire" (Les Editions de Minuit, 1992), avec des matériaux recueillis par observation ainsi une trentaine d"entretiens. L'évolution du rap est rapprochée des avancées technologiques de l'industrie électronique comme l'arrivée du sampleur ou le développement des platines disques. Les travaux anciens dans la recherche sur le rap sont revisités. La thèse caractérise les différents types de rap, étudie la relation de ce genre avec les institutions, la scission entre rap underground et commercial, et les rapports entre générations successives de rappeurs. Un chapitre porte sur la séparation entre culture hip hop et rap, qui est récente. On s'attache à traiter de l'écriture. Le rap est vu comme un art médiateur entre écrit et oral. A côté des processus de la création musicale, l'aspect littéraire de cette musique est étudié. Le cadre temporel des observations et de la trentaine d'entretiens réalisés est la période 2000 2006. Qu'il se situe dans le rap underground ou dans le cadre du rap commercial, l'artiste est associé à d'autres intervenants, ce qui peut être analysé avec une conceptualisation reprise de Howard S.Becker dans "Les mondes de l'art" (Flammarion, 1988). On s'est intéressé aux intervenants qui ont le statut de personnel de renfort . Le rap est un domaine en évolution rapide. La présente thèse dresse un état actuel des lieux avec un éclairage apporté par la rencontre avec les artistes qui dessinent un nouveau paysage de cet art depuis 2000 et par une analyse du déroulement des soirées sur scène. Elle se veut une contribution à une histoire de cette musique qui présente désormais une dimension de savoir cumulatif.

This thesis, relates the recent history of rap music supported with Shusterman s experience s theory from his book book Pragmatist aesthetics, Living beauty, rethinking art (Les Editions de Minuit, 1992) as well as about thirty interwievs. The evolution rap is connected with the technological overhang of the electronic industry such as the coming of the sampler or the developement of tune-tables. Several old research into rap are updated. The thesis characterises different types of rap, studies the relations with institutions, the split between underground and commercial rap and the awareness wich lead the relations between young and old rap s generation. One chapter is about the recent division between rap and hip hop culture. We aim at dealing with the writting process. Rap is seen as a mediation between written work and oral tradition, close to the musical creation process, the literary aspect of this music has been studied. The temporal scope for observations and about thirty interviews is between 2000 2006. The artist needs help from other people, either in underground rap or in commercial rap: which can be analized with a conceptualization coming from in Art worlds (Flammarion, 1988) by Howard S.Becker. We ve deal with people also called support personnal . Rap evolution is very fast. This thesis gives a review of the présent situation with an entry to the ground with the meeting of the artists who have been created this new rap since 2000 and by an analysis of the night shows progress. It want itself as a contribution toward the history of this music wich now offers a dimension of cumulative knowledge.

Subject

Rap Culture populaire Artistes interprètes Industries culturelles

Creator

Barrio, Sébastien

Contributor

Ponton, Rémy (sous la direction de)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 2, 2403TH

Date

2007

Identifier

124492134

License

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de l'auteur

Index

Sociologie

Domain (Dewey)

300 Sciences sociales. Ouvrages généraux et divers