Le Parti communiste marocain dans la lutte pour l'indépendance nationale

Partager

Citer ce document

Parti communiste marocain (Editeur scientifique), “Le Parti communiste marocain dans la lutte pour l'indépendance nationale,” Bibliothèque numérique Paris 8, consulté le 15 décembre 2018, http://octaviana.fr/document/FJDNM007.

Monographie du fonds Jean Dresch.

"La direction du Parti Communiste Marocain a décidé de publier, sous forme de recueil, le texte des principaux documents du Parti, parus de 1949 à 1958, années respectives du dernier congrès du Parti et de la première conférence nationale après l’indépendance.
C’est par ces documents que le Parti Communiste Marocain a fait connaître ses positions, face aux événements qu’a connus le Maroc dans cette période.
C’est par ces documents qu’il a orienté ses militants dans une lutte aux formes changeantes, mais implacable et incessante contre la domination étrangère.
C’est sur la base de ces documents qu’il s’est efforcé de réaliser sa mission de guide et d’organisateur de la classe ouvrière, de la paysannerie et des intellectuels et qu’il a joué son rôle dans la libération de la patrie et F édification de l’indépendance nationale.
Le Parti Communiste Marocain rassemble et édite ces documents — déclarations, communiqués, appels, mémoires — sans y apporter la moindre modification, sans y changer Une seule virgule, sans les commenter. Il les offre à ses membres, aux militants du mouvement national, à l’opinion extérieure, tels qu’ils ont été diffusés en leur temps. L’honnêteté l’exige. Pourquoi ce recueil ?
Depuis sa création en 1943, et jusqu’à la chute du protectorat en 1956, le Parti Communiste Marocain a eu l’honneur et la fierté d’être la cible des coups des oppresseurs colonialistes. Sa presse de langue arabe n’a jamais été autorisée, ce qui ne l’empêcha pas de pamître régulièrement. Celle de langue française a été déformée, mutilée par une censure imbécile, pour être finalement supprimée par décision officielle. Le Parti lui-même fut frappé d’interdiction en décembre 1952, ses locaux saccagés, pillés et fermés, ses militants arrêtés ou pourchassés.
Il était difficile, dans ces conditions, de donner une large diffusion aux prises de position du Parti.
Les tracts, journaux et bulletins clandestins, qui reproduisaient ces dernières, ne pouvaient être conservés par les organisations, encore moins par les patriotes qui les lisaient et s’en inspiraient. Un papier communiste, trouvé lors des fouilles, perquisitions et ratissages, valait une peine d’emprisonnement assortie des pires tortures.
A cela s’ajoute un fait aujourd’hui, nos rangs, comme ceux du mouvement national sont rejoints par de nombreux jeunes, qui ne pouvaient suivre notre activité, vu leur âge. Or, ils ont besoin de connaître, sur pièces, ce quelle a été.
L9édition du présent recueil tend à combler ces lacunes.
Elle vise d9autres buts.
Donnant une idée de la part prise par le Parti Communiste Marocain dans la reconquête de la liberté et de la souveraineté du pays, ce recueil avertira les colonialistes vaincus, qui rêvent de revanche, de la résolution inébranlable des communistes marocains de poursuivre le combat sacré pour la consolidation de l’indépendance nationale, inséparable de la libération de l’Algérie soeur et de l’édification du Maghreb Arabe Uni, antiimpérialiste, pacifique et démocratique.
Au moment où des traîtres et des éléments réactionnaires relèvent la tête et cherchent à frustrer la classe ouvrière et le peuple des fruits de leurs luttes et sacrifices, ce recueil dira la ferme volonté des communistes marocains de contribuer, aux côtés de tous les patriotes, et dans l’union nationale, à déjouer les manoeuvres des rétrogrades et à assurer la marche en avant du pays, dans tous les domaines. ^
Ce recueil, apportant la preuve de la fidélité du Parti Communiste Marocain à la cause rwtioruile, de son dévouement à la classe ouvrière, à la paysannerie pauvre et à tout le peuple, de son attachement à la démocratie, dans le respect des traditions saines du pays ; ce recueil, attestant de la justesse et de la clairvoyance de la politique du Parti Communiste Marocain, sera un appel lancé par les communistes marocains à leurs compatriotes les plus conscients — surtout les jeunes — pour qu’ils rejoignent leurs rangs, ou agissent avec eux, au sein d’un large front national, en vue (Tédifier un Maroc libre, démocratique et heureux."

Extrait tiré de la préface de l'ouvrage.

Mots-clefs (Rameau)

Parti communiste marocain
Maroc -- Indépendance, Guerre d'

Auteur

Parti communiste marocain (Editeur scientifique)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 3, FJD 2073

Éditeur

Paris, Impr. Paris-Province

Date

195.

Collaborateur

Yata, Ali (Préface)

Identifiant

FJDNM007

Conditions d'utilisation

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de(s) l'auteur(s) ou ayant-droit(s)

Domaine (Dewey)

964 Côtes du Nord-Ouest africain , Maroc
900 Ouvrages généraux sur l’histoire