L'Algérie et la métropole

Partager

Citer ce document

Gautier, Emile-Félix (1864-1940), “L'Algérie et la métropole,” Bibliothèque numérique Paris 8, consulté le 23 juin 2018, http://octaviana.fr/document/FJDNM004.

Monographie du fonds Jean Dresch.

"Il ne doit pas être possible d’écrire sur l’Algérie des vues d’ensemble, quelque chose de didactique. Je suppose que cela ri est pas possible, parce que ça n’a jamais été fait. Il manque d abord la ma tière, puisque ce qu’on pourrait appeler l'inventaire scientifique du pays .est extrêmement loin d’être fini; et il manque aussi le public; puisque le public métropolitain, le seul qui existerait, n’a pas sur l’Algérie les connaissances élémentaires qui lui permettraient de s intéresser à des généralités. D’ailleurs moi-même, dont e métier serait de comprendre ce pays-ci, après une vingtaine d’années d’efforts, j’ai conscience de connaître seulement des fragments , je n ai ans mes notes que des échantillons. Seulement, ans chacun de ces échantillons fragmentaires, il me semble qu’un reflet de l'ensemble se retrouve. Étudier de petits cas concrets bien délimités, en s efforçant d aller au fond des choses, c’est peut- être le meilleur procédé actuel, pour comprendre et pour sentir l’Algérie. En tout cas c’est ce qu’on a cherché à faire.
II y a un lien de méthode entre ces études critiques. On ne s’est pas proposé de prouver, on a cherché à comprendre, on a voulu faire de l’anatomie, dans un esprit de curiosité pure, qui est un tic professionnel. Précisément pour cela, par honnêteté scientifique, il faut mettre le lecteur en garde ; il doit tenir compte de ce qu’on appelle, dans le calcul des observations astronomiques, le coefficient d’erreur individuelle. L’auteur a passé hors d’Europe toute sa vie d’homme, une trentaine d’années ; il est Algérien depuis 1900 ; il revendique ce titre d’Algérien ; il est de stricte honnêteté de prévenir.
C est peut-être pour cela que l’Algérie lui paraît etre la clef de voûte de l’Afrique du Nord Française. On croit n’être pas injuste pour la Tunisie et le Maroc, à qui vont plutôt actuellement les préférences métropolitaines. Pour ce complexe Nord Africain, dans le monde nouveau qui s’ouvre, nous avons le droit de rêver de grandes destinées françaises. Mais le seul germe français, l’embryon, ce n’est assurément ni la Tunisie, ni le Maroc. C est l’Algérie, la seule colonie des trois, au sens propre du mot colonie. C’est ce germe-là qui doit pousser, lui tout seul, à la façon mystérieuse des germes, et qui deviendra un être adulte et puissant. Ou bien alors, s’il avorte, il n’y aura rien du tout ; et 1 Afrique du nord continuera sans doute sa stagnation berbère et orientale. Nos désirs, nos bonnes intentions, nos décisions, notre organisation scolaire, nos institutions, tout notre appareil occidental, tout cela est fort bien. Laissé à soi-même tout cela n aura peut-être pas de force agissante. On ne fait pas de la vie sans de la matière vivante en chair et en os. Omne vivum ex ovo."

Extrait tiré de la préface de l'ouvrage.

Mots-clefs (Rameau)

Algérie -- Conditions économiques -- 1830-1962
France -- Colonies -- Afrique

Auteur

Gautier, Emile-Félix (1864-1940)

Source

Paris 8, BU - Saint-Denis, Magasin 3, FJD 276

Éditeur

Paris : Payot

Date

1920

Identifiant

FJDNM004

Conditions d'utilisation

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de(s) l'auteur(s) ou ayant-droit(s)

Domaine (Dewey)

965 Algérie
900 Ouvrages généraux sur l’histoire