Poétiques de l'abandon, mémoires de la suralité : discours de cinq poètes chiliennes

Voir la thèse

Partager

Citer ce document

Arellano Hermosilla, Claudia et Allaigre-Duny, Annick (sous la direction de), “Poétiques de l'abandon, mémoires de la suralité : discours de cinq poètes chiliennes,” Bibliothèque numérique Paris 8, consulté le 18 décembre 2017, http://octaviana.fr/document/2014PA080025.

Cette thèse porte sur le discours de cinq poètes chiliennes, ceux qui vivent au sud de ce territoire. Elles montrent une construction de leur identité dans sa poétique, qui traverse leurs corps et leurs mémoires, essayant de déconstruire les mandats historiques, politiques, sociaux et religieux qui ont été inventés pour construire l'identité de la femme. Cette recherche examine l’émergence de le discours poétique féminin, qui comprend la période des années 60 à nos jours, cela puisque c’est dans cette époque que commence une “plus grande” diffusion de la poétique de femmes au Chili, et comment évolue le langage poétique de la femme, les transits vers un nouveau langage: le corps comme auteure, du géodésique au physio- poétique, permettant l'analyse de les différences littéraires existantes dans ce territoire, où la littérature indigéniste joue un rôle prééminent, marquant une littérature de frontières avec la poétique national, pour exorciser les traumatismes du colonialisme. Dans ce cadre, les contributions des “les théories postcoloniales”, et les “études subalternes », m'ont aidé à comprendre et démonter, d’un côté les images stéréotypées construites vers les indigènes, tant idéologies de l'étatisme, et d’un autre côté, découvrez comment se produit « l'abandon » dans cette poétique, a travers de retour au discours naturalisés de la genèse, ce qui nous amène à la réflexion sur l’écriture et la réécriture de la poétique des femmes, qui est marquée par la construction aporétique de « la différence ».

This thesis focuses on the speech of five Chilean poets who live in the South of the territory. They show their identity construction in their Poetics, which runs through their bodies and their memories, trying to deconstruct the historical, political, social and religious mandates that have been invented to build the identity of the woman. This research examines the emergence of the feminine poetic speech, which includes the period from the 1960s to the present day, since it is during this time that a "larger" dissemination of the poetics of women to the Chile begins and how changing the poetic language of the woman, the transits to a new language: the body as the author, the “geodesic to the physic poetic”, the analysis of existing literary differences in this territory, where indigenous literature played a prominent role, scoring a borders with the national poetic literature, to exorcise the trauma of colonialism. In this context, the contributions of "postcolonial theories", and the "subaltern studies", helped me to understand and remove, one side stereotyped images built towards the natives, both ideologies of statism and, on the other hand, discover how 'abandonment' occurs in this poetic, a naturalized return to the speech through the Genesis, which leads to a reflection on the writing and rewriting of the poetics of women", which is marked by the aporetic construction of the 'difference '.

Mots-clefs (Rameau)

Poésie
Réécriture
Genre
Études postcoloniales
Montage
Poetry
Rewriting
Gender
Studies post-colonial
Mounting

Auteur

Arellano Hermosilla, Claudia
Allaigre-Duny, Annick (sous la direction de)

Date

2014-12-12

Langue

fr

Identifiant

2014PA080025

Droits d'accès

Accessible à tous

Conditions d'utilisation

Toute reproduction même partielle est interdite sans accord exprès de(s) l'auteur(s) ou ayant-droit(s)

N° national de thèse

2014PA080025

Période

XXIe siècle

Discipline (Thèse)

Etudes hispaniques

Domaine (Dewey)

860 Littérature espagnole